email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

SORTIES Hongrie

Glasswall et Blond Coke à l'affiche

par 

Glasswall et Blond Coke à l'affiche

Deux films hongrois débarquent aujourd'hui sur les écrans magyars où règne toujours la coproduction britannique Harry Potter et la coupe de feu (plus d'1,3 million d'euros de recettes en 10 jours d'exploitation) alors que ce jeudi voit aussi arriver dans les salles le colosse King Kong, la coproduction belgo-franco-luxembourgeoise Le Tango des Rashevski de Sam Garbarski (distribution Szimpla Film) et Le Pont du roi Saint-Louis (Espagne - GB - France) de Mary McGuckian, lancé sur les écrans par Mokép. Les deux représentants de la production nationale, Glasswall (Üvegfal) de Pál Erdöss et Blond Coke (Szoke Kola) d'Ákos Barnóczky, vont donc tenter de se positionner en contre-programmation dans les registres du drame et de la comédie.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Présenté à l'occasion du Hungarian film Week 2005 (prochaine édition du 31 janvier au 7 février 2006), Glasswall marque le retour après sept ans d'absence sur le grand écran du cinéaste Pál Erdöss, vainqueur du Léopard d'Or à Locarno et de la Caméra d'Or à Cannes en 1982 - 1983 avec The Princess. Produit par Cinemart Kft et distribué en Hongrie par Hungarotop, son nouveau long métrage Glasswall retrace les mésaventures d'une mère célibataire dont la fille de trois ans, atteinte de leucémie, a besoin d'une greffe de moelle épinière. Interprété par Mariann Szalay, Zsolt Anger et Andrea Fullajtár, le film raconte les difficultés de sa recherche d'un donneur compatible, en l'occurrence son frère, un alcoolique avec qui les conflits ne manquent pas.

Ambiance totalement différente au menu du premier long métrage d'Ákos Barnóczky, Blond Coke, dont l'intrigue précipite un yuppie dans un univers culturel inconnu. Produite par New Balance et distribuée par SPI International, cette comédie évoque la dégringolade de Nandor Lerner, un businessman évoluant avec succès aux frontières de la légalité dans le domaine de l'immobilier. Mais une erreur va lui faire tout perdre en une journée: sa fortune en actions, sa voiture et sa belle petite amie. Une catastrophe qui le laisse d'autant plus démuni qu'il n'a aucun ami. Désespéré, Nandor va alors sympathiser avec un mécanicien roumain. Au casting de ce film dont le scénario est signé Csaba Novák figurent Zita Görög, Gabi Gubás, Endre Beleznay et Péter Majoros Majka.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy