email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION France

Nos retrouvailles : père et fils, braqueurs associés

par 

Fin de tournage le week-end dernier pour Nos retrouvailles , le premier long métrage de David Oelhoffen. Interprété par Jacques Gamblin et Nicolas Giraud, le film signe les grands débuts d'un cinéaste remarqué pour son moyen métrage En mon absence (mention du jury au festival de Clermont Ferrand en 001) et ses courts parmi lesquels Echafaudages en 2003 et Sous le bleu en 2004.

Le script de Nos Retrouvailles, qui a remporté les Trophées du 1er scénario du Centre National de la Cinématographie et qui a été primé par la Fondation Gan et la Fondation Beaumarchais, retrace l'histoire d'un père entraînant son fils dans un cambriolage. Marco (Nicolas Giraud), 20 ans, voit en effet son père Gabriel (Jacques Gamblin) revenir dans sa vie après l'avoir ignoré pendant plusieurs années. Récit de fascination et de déception, le film se concentre sur le lien complexe, contradictoire et conflictuel, se tissant entre le fils et son père, un mélange d'amour et de haine, d'admiration et de mépris, de calculs et de désir désespéré d'être aimé. Des sentiments chaotiques qui mèneront les deux personnages à la catastrophe. A signaler également la présence comme directeur de la photographie de Lubomir Bakchev (L'Esquive [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Produit par Oliver Charvet pour Kaléo Films avec le soutien en coproduction de Rhône-Alpes Cinéma, Nos retrouvailles a été tourné en 7 semaines et sera distribué dans les salles françaises par Pyramide qui pilote également les ventes internationales. A noter que Kaléo a aussi participé à la coproduction européenne de Miss Montigny [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
réalisé par Miel Van Hoogenbemt (sorti France le 5 juillet 2006), un film monté avec les Belges d'Entre Chien et Loup et des Ateliers de Baere, les Luxembourgeois de Samsa Film et les Britanniques d'Ipso Facto.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy