email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION France

Chabrol prépare La fille coupée en deux

par 

Chabrol prépare La fille coupée en deux

Après L’ivresse du pouvoir [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
présenté en compétition officielle à la dernière Berlinale, le cinéaste français Claude Chabrol prépare son 52e long métrage, La fille coupée en deux dont le tournage se déroulera de septembre à novembre à Lyon et dans la région lyonnaise. Au casting, encore en cours de constitution, figurent d’ores et déjà Ludivine Sagnier qui fera ses premiers pas dans l’univers chabrolien et François Berléand qui tenait déjà la tête d’affiche de L’ivresse du pouvoir.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Selon le réalisateur, le scénario, encore secret, serait "une transposition assez libre, et contemporaine, d'un fait divers qui s'est déroulé à New York en 1905, et qui a entraîné l'assassinat d'un architecte." Des indices qui pourraient se rapporter à l’affaire Harry K. Thaw - Stanford White – Evelyn Nesbit. Le premier, fils de millionnaire, fut renvoyé de Harvard après de multiples frasques (abus de boissons et de drogues, poker, menaces à l’arme à feu...). Impénitent coureur de jupons et rôdant à Broadway en quête d’aventure avec des Chorus Girls, il y rencontra le célèbre architecte Stanford White qui menait le même type de chasse sentimentale. Fascinés par une jeune fille de 16 ans, Evelyn Nesbit, les deux hommes développèrent une compétition jalouse et une antipathie réciproque qui s’aggrava au fil du temps jusqu’à ce que Thaw (qui avait pris Evelyn à sa charge et sous sa domination sadique) tue White fin juin 1906 au Madison Square Garden, pendant le final de Mamzelle Champagne : "I Could Love A Million Girls".

Produit par Patrick Godeau pour Alicéléo, La fille coupée en deux sera sorti sur les écrans français par Pan Européenne Edition et vendu à l’international par Wild Bunch. Un trio producteur – distributeur - vendeur qui a déjà fait les beaux jours de L’ivresse du pouvoi, alors qu’Alicéléo avait également produit le film précédent de Claude Chabrol La demoiselle d’honneur [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(2004).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy