email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

VENISE 2006 Horizons

Les fantômes d'Alain Robbe-Grillet

par 

Quarante-cinq ans après le Lion d'Or pour L'Année dernière à Marienbad, dont il était le scénariste et Alain Resnais le réalisateur, le romancier et réalisateur Alain Robbe-Grillet revient à la Mostra de Venise pour présenter cette fois dans la section Horizon son nouveau film, C'est Gradiva qui vous appelle [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, dont le point de départ est la nouvelle de Wilhelm Jensen, l'histoire d'un jeune archéologue qui s'éprend d'un bas-relief à Pompéi à l'image d'une femme rêvée, et qu'il nomme Gradiva. Ce roman fascinera Freud et bien d'autres, parmi lesquels Marguerite Duras.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le père du Nouveau Roman a décidé de transposer son histoire dans les paysages marocains, où un historien de l'art, John Locke (James Wilby) tente d'approfondir la période orientale du peintre Delacroix. Il découvre des esquisses et des dessins inédits qui tous font référence à une femme qu'il a déjà vu dans le passé sous forme de statue. Naîtra alors en lui une véritable obsession qui l'entraînera dans un voyage, de plus à en plus onirique, à la recherche de cette femme. "L'homme peut avoir une relation avec une femme de pierre, quand les femmes qui se présentent devant lui le paralysent", a expliqué Robbe-Grillet à la conférence de presse, soulignant qu'il a écrit le rôle de "Gradiva" pour l'actrice Arielle Dombasle.

Coproduction franco-belge à travers Les Films du lendemain et Z production, le film, qui est vendu à l'international par Wide Management, sera distribué en Italie par Ripley's Film.

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.