email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FÊTE DU CINÉMA DE ROME Événements

Andò, entre douleur et mémoire

par 

Andò, entre douleur et mémoire

"Il existe un paysage intérieur, une géographie de l'âme. Nous en cherchons les pans toute notre vie". Ces mots sont de Josephine Hart, écrivain irlandaise auteur de romans troublants, comme "Dangereuse" et "The Reconstructionist". C'est de ce dernier que Roberto Andò (Sotto falso nome, Strange Crime, 2004, présenté à Cannes et vendu dans 22 pays) tire son nouveau film, Viaggio segreto [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(litt. "voyage secret").

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

"Quand on découvre une histoire qui touche les fibres de l'âme comme 'The Reconstructionist' l'a fait chez moi, cela signifie qu'elle est reliée à notre vie et qu'elle exige d'être racontée", explique le cinéaste sicilien, dont ce film est le troisième long métrage. Le thème de Viaggio segreto est bel et bien l'existence humaine, dans son rapport aux passions les plus extrêmes, l'amour et la douleur. Ce n'est pas tout. "Une des choses qui m'intéressent le plus est notre rapport à la mémoire, c'est-à-dire la manière dont les hommes traitent les souvenirs quand ils sont liés à des événements douloureux", souligne le réalisateur. Viaggio segreto est à tous égards le récit d'un voyage, un parcours réel et métaphorique dont l'objectif est de "reconstruire" l'existence de deux personnes à travers un traitement particulier du souvenir d'un passé trop dur à supporter. Les deux héros, Leo (Alessio Boni), psychologue de quarante ans, et Ale (Valeria Solarino), jeune mannequin et aspirante-actrice, sont frère et soeur. Un événement affreux, survenu quand ils étaient enfants et vivaient en famille dans leur maison de Sicile, les a laissés traumatisés et les a obligés à déménager à Rome. Quand Leo, qui protège sa soeur des peines du passé, découvre que la maison de famille est en vente et que l'acheteur potentiel n'est rien moins que le compagnon d'Ale, Harold (joué par le réalisateur Emir Kusturica), il décide de partir d'aller en Sicile et entame ainsi un voyage qui devient vite un parcours dans les tréfonds de son âme.

Ce film est aussi le récit d'un mystère, d'un crime, et dans ce sens il s'agit d'une "reconstruction" — mot-clef en aucun cas innocent — des faits à la découverte de ce qui s'est vraiment passé pendant l'enfance des personnages. Viaggio segreto est une coproduction italo-française de Medusa Film et Manigolda Film, en collaboration avec Sky.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy