email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FESTIVALS France

Gela Babluani, Julie Gavras et Laurent Salgues à Sundance

par 

Grand Prix du dernier festival de Sundance avec 13 (Tzameti) [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Fanny Saadi
interview : Gela Babluani
fiche film
]
(lire le Focus), le jeune réalisateur français d’origine géorgienne Gela Babluani retrouvera Park City en compétition dans la section World Cinema de la manifestation américaine (du 18 au 28 janvier 2007), vitrine mondiale du cinéma indépendant, avec L’héritage [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, cosigné avec son père Temur Babluani. Déjà sélectionné au festival de Rome (lire le compte-rendu), le film qui est interprété par Sylvie Testud, George Babluani, Stanislas Merhar, Pascal Bongard et Olga Legrand a été produit par Les Films de La Strada pour un budget de 1,35 million d’euros. Ayant bénéficié d’une avance sur recettes de 400 000 euros du Centre National de la Cinématographie (CNC) et d’apports en coproduction de Premium Films et de Solimane Productions, L’héritage est vendu à l’international par MK2 Diffusion.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Figure également en lice La faute à Fidel [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Julie Gavras, sorti hier dans les salles françaises. Projeté dans la section Extra de la Fête du Cinéma de Rome (voir le compte-rendu), le premier long métrage de la fille de Costa Gavras qui a été produit par Les Films du Worso compte au casting le duo Julie Depardieu - Stefano Accorsi, les ventes internationales étant assurées par Gaumont. Et le trio français en course à Sundance dans la section World Cinema sera complété par Rêves de poussière du Français Laurent Salgues. Présenté aux Journées des Auteurs de la dernière Mostra de Venise (lire l’article), cette production franco (80 %) – canadienne (20 %), a été pilotée par Athénaïse pour un budget d’1,19 million d’euros incluant une avance sur recettes du CNC.

A signaler aussi la présence dans la section Independent Feature Film de Broken English, le premier long métrage de Zoe Cassavetes (fille de John) avec au casting Parker Posey, Jeanne Moreau, Gena Rowlands et Melvil Poupaud. Cette production américano-japonaise a bénéficié de l’implication des spécialistes français des montages financiers Backup Films et est vendu à l’international par la société parisienne Celluloid Dreams.

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.