email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

SORTIE Pologne

Trois destins, un film

par 

Trois destins, un film

La sortie aujourd’hui de Co słonko widziało [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(What Sun Has Seen) de Michał Rosa (Silence [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
– Ecumenical Jury Award Karlovy Vary 2002) est certainement l'une des plus importantes pour le cinéma local en cette fin d'année. Le film de Rosa fut l'un des ceux les plus appréciés du dernier Festival du Cinéma Polonais de Gdynia où il s'est vu remettre le Prix Spécial du Jury ainsi que le Prix du meilleur son (Piotr Domaradzki). Il figure également parmi les titres ayant le plus de chances d'être distribué hors Pologne : au festival de Gdynia, Rosa s'est vu décerner le Prix des organisateurs des festivals du cinéma polonais à l'étranger. Le film de Rosa est aussi le seul titre polonais ayant été sélectionné au Festival international de cinéma de Pusan en Corée de Sud.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Dans l'une des grandes villes silésiennes, au sud du pays, trois personnages, un petit garçon, Sebastian (Damian Hryniewicz), une adolescente, Marta (Dominika Kuźniak) et un quinquagénaire, Józef (Krzysztof Stroiński), sans liens entre eux, ont une chose en commun : un besoin urgent de trouver une certaine somme d'argent, relativement petite mais nécessaire à leur dignité. Les histoires de Sebastian, Marta et Józef ne sont pas authentiques, mais le réalisateur les a tissées en s'inspirant d’articles lus dans les journaux, de scènes observées dans la rue, de dialogues entendus dans les transports en commun. "Je conte mon histoire sans me limiter à montrer le destin d'un individu mais en m'appuyant sur un héros collectif qui, à mon avis, est capable de donner une image plus complète. C'est aussi, il me semble, plus lisible pour le spectateur", a déclaré à Gdynia Michal Rosa, tout en avouant son admiration pour la narration de cinéastes tels qu'Altman ou Winterbottom.

"C'est un titre qui porte une dose immense de vérité, une portion infinie d'émotion", ajouta Henryk Romanowski de Film Contract, producteur du film. Celui-ci, également coproduit par la Telewizja Polska et cofinancé par l’Institut Polonais du Cinéma (PISF) est distribué par Kino Świat.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy