email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

BERLINALE 2007 Compétition

Hallam Foe, un jeune Holden en Ecosse

par 

Hallam Foe, un jeune Holden en Ecosse

Jamie Bell, le Billy Elliott dansant du film éponyme de Stephen Daldry qui a rendu célèbre le jeune acteur au visage émacié si typique de la province anglaise, s’est transformé en un espion-voyeur solitaire dans Hallam Foe [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de David Mackenzie.

Hallam/Jamie espionne en réalité tout le monde mais surtout Verity, sa fascinante marâtre, une obsession qui trouve sa source dans la mort mystérieuse par noyade de la mère du jeune homme. Un récit inspiré par un roman écrit par Peter Jinks, vieil ami du cinéaste David Mackenzie et du producteur Gillian Berrie à tel point que ces deux derniers, partenaires dans Sigma Films depuis dix ans, ont pensé à une adaptation cinématographique avant même que le livre ne soit terminé. "Quand j’ai lu le roman" a expliqué David Mackenzie, "j’ai été impressionné par sa capacité à projeter le lecteur dans la tête de cet adolescent inquiet. C’est une sorte de jeune Holden (référence au personnage de L'Attrape-coeurs de J-D. Salinger) qui nous dit quelque chose sur notre image famélique du XXIe siècle où les jeunes ont quasiment besoin d’être protégés de l’usine de fabrication d’idoles-poubelles qui se répandent dans le monde des adolescents et qui malheureusement leur apprennent aussi comment se comporter."

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

David Mackenzie a ainsi réussi à construire un personnage véritablement singulier. "Je connais la passion de David pour les personnages d’outsiders" a souligné Gillian Berrie. "C’était la même chose dans ses deux films précédents avec Young Adam qui refusait de s’intégrer dans la société et Asylum [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
. Hallam Foe est un marginal, mais son parcours lui donne encore de l’espoir car il est à un âge qui rend encore possible sa rédemption."

Hallam Foe sera distribué sur les écrans britanniques à l’automne 2007 par Buena Vista Intl.. Et ici, à Berlin, le film vendu à l’international par Independent Films a déjà été acquis pour l’Allemagne, l’Autriche, la Scandinavie, la Grèce, la Suisse et les pays de l’ex-Yougoslavie.

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.