email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

EXPORTATION France

Unifrance à la reconquête du Japon

par 

Coup d’envoi aujourd’hui de la seconde édition du festival de films français organisée par Unifrance à Tokyo au Japon, l’agence de promotion à l’international du 7ème art hexagonal ayant décidé pour des raisons stratégiques de quitter Yokohama l’an dernier après 13 éditions. Interrogée en janvier sur ce changement lors de la conférence de presse de présentation du bilan des exportations 2006, Margaret Menegoz, la présidente d’Unifrance avait souligné que "les films français ont vu leurs entrées baisser au Japon en quelques années de 4 millions de spectateurs environ à 1,7 millions en 2006, sur un territoire traditionnellement favorable au cinéma hexagonal. Ce recul a motivé le déménagement du festival de Yokohama à Tokyo. L’un des problèmes de notre diffusion au Japon tient au nombre relativement faible de salles (2900) par rapport aux 127 millions d’habitants. De nombreux films achetés restent ainsi en liste d’attente. Il faut donc convaincre les distributeurs avec des projections-tests sur le public local. Par ailleurs, un concurrent géant est apparu sur ce marché avec la Corée du Sud qui coproduit beaucoup avec le Japon dont le cinéma national marche également très bien au point que même les productions américaines souffrent au box-office japonais."

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Jusqu’au 19 mars, trois multiplexes à Tokyo projetteront une sélection de 16 longs métrages français, dont 12 ont déjà un distributeur japonais, et le programme sera décliné à Osaka et à Yokohama. En tête d’affiche figurent le primé cannois Flandres [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Bruno Dumont (lire l’interview), Pars vite et reviens tard [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Régis Wargnier, Molière [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Laurent Tirard, Je vais bien ne t'en fais pas [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Philippe Lioret, le film d’animation Renaissance [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Aton Soumache
interview : Christian Volckman
fiche film
]
de Christian Volckman (voir le Focus) et La Science des rêves [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Michel Gondry. A noter également premier long métrage de Jean-Pascal Hattu (7 ans [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
), mais aussi Truands [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Frédéric Schoendoerffer, Je m'appelle Elisabeth [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Jean-Pierre Améris, Belle toujours [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Manoel de Oliveira, La Demoiselle d'honneur [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Claude Chabrol, L'Avion de Cédric Kahn, Un couple parfait [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Nobuhiro Suwa et Une aventure [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Xavier Giannoli.

Personnalité majeure de la délégation des artistes, Catherine Deneuve aura deux films au menu : Le Héros de la famille [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Thierry Klifa et Le Concile de pierre [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Guillaume Nicloux. Et parmi les nombreux acteurs et cinéastes ayant fait le déplacement japonais se distingue aussi Romain Duris, Benoit Magimel et Ludivine Sagnier, alors que 18 sociétés françaises de ventes internationales (dont Celluloid Dreams, EuropaCorp., Les Films du Losange, Mk2, Rezo Films, M6 DA, Roissy Films et Gémini Films) sont également du voyage.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy