email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

INDUSTRIE Grèce

Thessalonique met l'accent sur les événements marché

par 

Les organisateurs du Festival international de Thessalonique (TIFF en anglais) se sont engagés à continuer d'encourager les professionels de l'industrie non seulement à montrer mais également à vendre leurs travaux. Le TIFF a créé une demi-douzaine d'événements marché et développement dans le cadre de ses deux grands rendez-vous annuels, la fête des longs métrages de fiction, à la fin de l'automne, et le Festival du documentaire, en mars.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Lors du festival du documentaire (16-25 mars) qui vient de s'achever, Despina Mouzaki, directrice du TIFF, a reconnu que si le festival a su devenir l'une des vitrines de films les plus prisées d'Europe, le développement d'attractions pour l'industrie pourrait lui permettre de devenir un événement incontournable.

C'est naturellement le festival du documentaire qui a ouvert la voie. Son "Doc Market", dont c'était la neuvième édition, se destinait au début à la présentation et à la vente de productions provenant uniquement des Balkans. C'est à présent un véritable événement international. Cette année, 56 acheteurs de 47 pays se sont vu proposer 480 films.

Le marché le plus important du festival, Agora, est plus jeune, mais ses ambitions semblent bien plus vastes. Après le succès de sa première édition, en 2005, la deuxième, qui s'est tenue en novembre 2006 pendant le festival, a dépassé les attentes, avec une offre de plus de 400 films.

"Nous ne pouvons évidemment pas encore donner des chiffres concernant les affaires conclues aux deux événements, mais tout s'est vraiment bien passé, peut-être même mieux que prévu", annonce Elpida Kallinteri, qui dirige le Doc Market.

Agora fait partie du "Centre de l'industrie" du TIFF, série d'événements organisés pendant le festival et consacrés aux ventes et au développement. Ce "Centre" comprend le forum de la coproduction Crossroads et le Fonds Balkan, initiative dédiée au développement de scénarios qui a déniché et aidé des films importants, comme l'Ours d'or berlinois Grbavica [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Barbara Albert
interview : Jasmila Zbanic
fiche film
]
, de Jasmila Zbanic (lire le Focus).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy