email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

VENISE 2007 Hors-compétition "Maestri"

Chabrol coupe Ludivine en deux

par 

Chabrol coupe Ludivine en deux

Stanford White, architecte de Manhattan célèbre pour avoir conçu Madison Square Garden à la fin du XIXème siècle, s'est fait tuer en 1906 par un playboy millionaire mari de son ancienne maîtresse, Evelyn Nesbitt, fascinante ex-actrice de music-hall à Broadway.

Le maître de la Nouvelle vague Claude Chabrol, passionné d'histoires de crimes et d'adultères dans les zones obscures de la bourgeoisie de province, a déplacé cette histoire à Lyon de nos jours en en délaissant les aspects les plus noirs pour tisser un drame sur les mécanismes et les perversions du pouvoir, la vanité et l'ambition de la société française (et occidentale en général).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Les amants de La fille coupée en deux [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de sont ainsi pas diaboliques mais se font les froids interprètes d'une hypocrisie toute moderne : François Berléand joue le rôle d'un écrivain réputé prêt à tromper sa femme, qui l'adore, avec une très jeune présentatrice de télévision, Ludivine Sagnier, aimée à son tour d'un riche héritier, Benoît Magimel. Ce morceau de bravoure, qui marque la troisième collaboration de Magimel et Chabrol (après Le Fleur du mal et La Demoiselle d'honneur [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
), dessine le portrait d'un dandy schizophrène agité qui tire sur son rival après avoir découvert que sa jeune épouse a été initié par l'écrivain aux formes les plus perverses de l'art amoureux.

Chabrol, qui a écrit le scénario pour la première fois en collaboration avec sa fidèle assistante au réalisateur Cécile Maistre, parvient à ne pas réduire le récit à un fait divers et s'enfonce dans la nature humaine et dans un "monde en trompe-l'oeil", comme il le définit lui-même, un monde fait d'illusions et d'apparences et plein d'une sombre sensualité.

La fille coupée en deux, qui a obtenu d'excellents résultats au box-office depuis sa sortie en France le 8 août, est une coproduction franco-allemande entre Alicéleo Cinéma et Integral Film, Rhône-Alpes Cinéma, France 2 Cinéma, avec la participation de Canal + et Ciné Cinéma.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy