email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FESTIVALS France

La puissante force de frappe hexagonale à Toronto

par 

Un copieux contingent de 33 productions ou coproductions majoritaires françaises figure au programme de 32e festival de Toronto qui débute aujourd’hui. Se déroulant jusqu’au 15 septembre, la manifestation canadienne mettra tout particulièrement à l’honneur Le Deuxième souffle [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
d'Alain Corneau (news) qui bénéficiera samedi d’une projection de gala en première mondiale, un coup de projecteur également réservé à la coproduction franco-libanaise Caramel [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Nadine Labaki, chouchou de la dernière Quinzaine des réalisateurs cannoise.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Cinq titres profiteront aussi de la notoriété de Toronto pour faire leur première mondiale : L'Ennemi intime [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Florent-Emilio Siri et Dans la vie [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Philippe Faucon (news) dans la section Contemporary World Cinema, Mange, ceci est mon corps [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Michelange Quay (produit par Les Films à Un Dollar et vendu par Memento Films) au programme Visions, le thriller d’anticipation Chrysalis [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Julien Leclercq avec Albert Dupontel en tête d’affiche (produit et vendu par Gaumont) dans la section Vanguard et Frontière(s) de Xavier Gens (news) au menu de Midnight Madness.

Accompagnés par les vendeurs internationaux qui ont tous migré du Lido de Venise vers la cité canadienne, plusieurs films projetés à la Mostra feront coup double à Toronto : La Fille coupée en deux [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Claude Chabrol (compte-rendu), Les Amours d'Astrée et de Céladon [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d’Eric Rohmer (article), Chaos de Youssef Chahine, Désengagement [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
d’Amos Gitaï (news), ainsi que les coproductions minoritaires L’ora di punta [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Vincenzo Marra, Dans la ville de Sylvia [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Jose Luis Guerin (article), Christophe Colomb, l'énigme [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Manuel de Oliveira et Callas Assoluta de Philippe Kohly.

En droite ligne du festival de Cannes débarquent les primés Persepolis [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Marc-Antoine Robert
interview : Marjane Satrapi, Vincent P…
fiche film
]
de Marjane Satrapi et Vincent Paronnaud (Focus), Le scaphandre et le papillon [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Julian Schnabel (article), le long métrage franco-japonais The Mourning Forest de Naomi Kawase et la production française Paranoid Park [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Gus Van Sant (compte-rendu). De la Croisette sont aussi issus Les chansons d'amour [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Christophe Honoré (article), Une vieille maîtresse [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Catherine Breillat, Naissance des pieuvres [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Céline Sciamma (interview), Le Voyage du ballon rouge [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Hou Hsiao Hsien (news), A l'Intérieur [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
du duo Alexandre Bustillo - Julien Maury, L'avocat de la terreur [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Barbet Schroeder (compte-rendu), le film collectif Chacun fait son cinéma, la Caméra d’Or Les méduses [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
du duo israélien Etgar Keret - Shira Geffen et Avant que j'oublie [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Jacques Nolot (news). Une vague cannoise sur Toronto complétée par des productions minoritaires : Alexandra [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d’Alexander Sokurov (compte-rendu), L’homme de Londres [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Béla Tarr (interview), Ulzhan [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Volker Schlöndorff, Lumière silencieuse [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Carlos Reygadas, Toi qui est vivant [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Pernilla Sandström
interview : Roy Andersson
fiche film
]
de Roy Andersson, Mon frère est fils unique [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Daniele Luchetti
interview : Riccardo Tozzi
fiche film
]
de Daniele Luchetti (news) et Mutum de Sandra Kogut.

De la Berlinale débarquent Angel [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de François Ozon (interview) et Ne touchez pas la hache [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Jacques Rivette (news) alors que Sous les toits de Paris [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Hiner Saleem arrive primé de Locarno. A signaler enfin les sélections de la coproduction franco-britannique Son of Rambow de Garth Jennings, de Faro de Salif Traoré, de La Citadelle assiégée [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Philippe Calderon et d’Algérie, Histoires à ne pas dire de Jean-Pierre Lledo, sans oublier les nombreux films non-français présents sur les line-up des vendeurs hexagonaux comme Terra d’Aristomenis Tsirbas, Cassandra’s Dream [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Woody Allen, My Enemy’s Enemy deKevin Macdonald ou encore Buddha Collapsed out of Shame de Hana Makhmalbaf pour Wild Bunch, ou encore I'm Not There de Todd Haynes, Glory to the Filmaker! de Takeshi Kitano, Mad Detective du duo Johnnie To & Wai Ka-fai et Emotional Arithmetic de Paolo Barzman pour Celluloid Dreams, voire Useless de Jia Zhang-ke pour Memento Films et L'Âge des Ténèbres de Denys Arcand pour Studio Canal.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy