email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FESTIVALS Belgique

Printemps africain

par 

Avril sera africain ou ne sera pas ! Deux festivals proposeront au public belge les dernières productions du continent africain.

Côté néerlandophone, le Afrika Film Festival (du 11 au 26 avril à Leuven, ainsi que dans 12 villes du Brabant flamand), poursuivra son travail de défrichage des cinémas d’Afrique centrale. Outre une journée consacrée aux productions congolaises, le festival présentera le livre « Images et Paix» de Guido Convents, une étude approfondie de 100 ans de cinéma au Rwanda et au Burundi. Parallèlement, le public flamand pourra découvrir des films sortis uniquement à Bruxelles ou en Wallonie, comme le grand vainqueur des César, La Graine et le Mulet [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Hafsia Herzi
fiche film
]
d’Abdellatif Kechiche (France), ou encore Vers le Sud [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Laurent Cantet
interview : Robin Campillo
interview : Simon Arnal-Szlovak
fiche film
]
de Laurent Cantet (France). Le Festival s’ouvrira le 11 avril avec la projection d’Ezra [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Newton Aduaka (France/ Autriche/ Nigeria) lauréat de la Licorne d’or à Amiens en novembre dernier.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Côté francophone, le 4ème Festival des Cinémas Africains de Bruxelles (du 17 au 22 avril), présentera lui aussi son lot d’inédits, dont le film franco-guinéen Il va pleuvoir sur Conakry de Cheik Fantamady Camara, programmé en ouverture. Le Festival met depuis 3 ans l’accent sur le documentaire et crée cette année une compétition réservée aux réalisateurs africains, à laquelle prendront part plusieurs productions européennes (comme En attendant les hommes de Katy N’diaye produit par Néon Rouge, Belgique, ou encore Le Retour de l’Obélisque de Samson Giorgis produit par Margo Films, France). D’autres coproductions européennes seront à l’affiche, à travers les sections « Regards Croisés » et « Musicadoc », voyage musical à travers le contient, notamment en Tanzanie avec As Old As My Tongue d’Andy Jones (Screenstation, Grande-Bretagne) ou Manou Gallo, Femme de Rythme de Jean-Philippe Martin (Iota Production, Belgique).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy