email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

SORTIES Belgique

Une romancière, un peintre, un écuyer et 35 cinéastes

par 

Une romancière, un peintre, un écuyer et 35 cinéastes

Une brise cannoise soufflera sur Bruxelles cette semaine. Plus d’un an après sa présentation sur la Croisette, les spectateurs pourront enfin voir le film choral Chacun son cinéma produit en 2007 par le Festival de Cannes et Elzévir Films. Pour fêter les 60 ans du festival, 35 réalisateurs de 25 pays se sont prêtés à l’exercice de style suivant : 3 minutes sur la salle de cinéma, et la magie de l’obscurité. L’Europe est représentée par 13 cinéastes, dont les frères Dardenne. En attendant la sortie du Silence de Lorna [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Arta Dobroshi
interview : Arta Dobroshi
interview : Jean-Pierre et Luc Darde…
interview : Olivier Bronckart
fiche film
]
le 27 août prochain, l’occasion donc de découvrir leur contribution au projet : Dans l’obscurité, avec Emilie Dequenne et Jérémie Segard.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

La plus grande sortie européenne de la semaine revient au très attendu Sagan [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Diane Kurys. Dans la foulée de La Môme [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, et avant Mesrine, Coco, Coluche ou Gainsbourg, la France succombe à la vague des biopics. Porté par une Sylvie Testud habitée, et par des scores honorables chez les voisins français, Benelux Film Distribution sort le film dans 13 salles, aussi bien à Bruxelles qu’en Flandres et en Wallonie, fait rare pour un film français. Un autre film français sort cette semaine, sur une combinaison de salles plus modeste, l’Affaire de famille [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Claus Drexel, porté par André Dussolier et Miou Miou.

On notera également le grand retour de Peter Greenaway, après ses expérimentales Valises de Tulse Luper. Le cinéaste britannique revient là aussi avec un biopic (à la sauce Greenaway) consacré à Rembrandt. Le film est produit par Aria Films pour le Royaume-Uni, Yeti Films pour la Pologne et Kasander Film pour les Pays-Bas.

Enfin, les jeunes néerlandophones découvriront sur grand écran l’adaptation du best-seller dévoré par leur parents, De Brief voor de Koning de Tonke Dragt, sorti en 1962. Pieter Verhoeef officie derrière la caméra pour cette fresque de 7.5 millions d’euros produite par Armada Productions et Eyeworks Egmond.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy