email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FESTIVAL DE ROME Italie

Parlami di me, Brando De Sica sur les traces de son grand-père

par 

Parlami di me, Brando De Sica sur les traces de son grand-père

Le Festival de Rome est d'un "format familial", comme l'avait promis son président Gian Luigi Rondi, et la Sélection Officielle tient parole : après Maria Sole Tognazzi, auteur du film d'ouverture, L'uomo che ama [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, Rome découvre à présent le premier film de Brando De Sica, qui est donc le deuxième enfant du monde du cinéma en lice pour le Marc Aurèle d'or.

Fils et petit-fils, pour être précis. D'ailleurs, dans Parlami di me [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, qui reprend le spectacle théâtral du même nom mis en scène par son père Christian De Sica, nombreux sont les hommages à son grand-père Vittorio, maître du néo-réalisme et interprète parmi les plus populaires du cinéma italien.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

"Je ne l'ai jamais connu, mais depuis l'enfance, ses films I bambini ci guardano et Miracolo a Milano sont mes fables", explique l'auteur, qui après quelques expériences en tant qu'acteur a décidé de travailler derrière la caméra. Diplômé de l'USC de Los Angeles, il a réalisé le court métrage L'uomo che voleva andare su Marte, qui a convaincu ses parents, notamment sa mère, Silvia Verdone (productrice du film) de lui permettre de faire son film. Point de népotisme donc, et "Brando a apporté une bouffée de fraîcheur rare dans des entreprises comme celle-ci", souligne Christian.

Le jeune cinéaste prépare à présent un film noir vigoureux : "Je suis depuis toujours un passionné de films d'horreur et j'ai beaucoup aimé 'Il mostro - Anatomia di un'indagine' de Michele Giuttari. Je suis en train d'écrire un scénario qui suivra la piste ésotérique des meurtres du 'monstre de Florence', ceux dont il était l'émissaire et le pouvoir occulte des instances anti-étatiques".

Ce nouveau projet pourrait être produit par la société Filmauro d'Aurelio De Laurentiis, qui s'occupe déjà de la distribution de Parlami di me et a plusieurs projets en chantier avec le père, Christian De Sica. En effet, outre son traditionnel film de Noël, le vingt-cinquième de la "saga", ce dernier prépare une suite à Amici miei qui se situera à un moment antérieur de l'histoire de personnages. L'acteur ne se limite toutefois par à la comédie : il devrait bientôt endosser le rôle principal de L'età dell'oro d'Antonello Grimaldi.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy