email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION France

La célébrité en question dans La Grande Vie

par 

Démarrage aujourd’hui à Saint-Etienne du tournage du premier long métrage de cinéaste de l’acteur et scénariste Emmanuel Salinger : La Grande Vie. En tête d’affiche figurent le chevronné Michel Boujenah ( 3 hommes et un couffin) et la valeur montante Laurent Capelluto (Un conte de Noël [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
) aux côtés notamment d’Hélène Fillières, Céline Salette, Frédérique Bel, Maurice Bénichou, Bernard Lecoq, Louise Blachère et Gilles Cohen dans un petit rôle.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

Cosigné par le cinéaste avec Pascal Bonitzer, Christine Dory, Camille Fontaine et Marcia Romano, le scénario de La Grande Vie explore sous l’apparence de la comédie le fantasme et le désir d'échapper à sa condition pour entrer dans la "vraie vie", celle à jamais différée qu'on voudrait vraiment vivre. Une question existentielle retracée à travers la rencontre fortuite de Grégoire, modeste professeur de philosophie (Laurent Capelluto) et de Patrick, animateur vedette de télévision (Michel Boujenah). Une rencontre qui va changer le cours de leurs vies, en particulier celle du plus célèbre d’entre eux.

Révélé par son double emploi de co-scénariste et d’acteur chez Arnaud Desplechin (La Vie des morts, César 1993 de meilleur espoir pour La Sentinelle), Emmanuel Salinger a également joué pour Patrice Chéreau (La Reine Margot) ou encore Eric Rohmer (Triple agent), et participé à l’écriture de films notamment de Xavier Beauvois (N'oublie pas que tu vas mourir), Noémie Lvovsky (Oublie moi et Pascal Bonitzer (Petites coupures), sans oublier le long métrage d’animation Max & Co [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
.

Produit par Yaël Fogiel et Laetitia Gonzalez pour Les Films du Poisson, La Grande Vie qui est coproduit par Arcapix et par Rhône-Alpes Cinéma a bénéficié notamment de 430 000 euros d’avance sur recettes du Centre National de la Cinématographie (CNC) et de 190 000 euros de soutien de Région Centre. Prévu sur 38 jours, le tournage se déplacera en décembre à Lyon et à Tours avant de se terminer en janvier à Paris après une pause en fin d’année. Le Pacte assurera la distribution dans les salles françaises alors que les ventes internationales sont encore en négociations.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy