email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

SORTIES France

Secret Défense : terrorisme et espions made in France

par 

Secret Défense : terrorisme et espions made in France

La guerre invisible opposant services de renseignements et mouvements terroristes débarque demain en salles avec Secret Défense [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, le 3e long métrage de Philippe Haïm dont l’efficacité a étonné et séduit une grande partie de la presse. Produit et distribué par UGC, ce film associant rythme trépidant et enquête en profondeur est interprété en tête d’affiche par Gérard Lanvin, Vahina Giocante, Nicolas Duvauchelle, et Simon Abkarian. Figurent également au casting Rachida Brakni, Mehdi Nebbou et Aurélien Wiik alors que Jérôme Alméras (Il y a longtemps que je t'aime [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
) a assuré la direction de la photographie.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
LIM Internal

Cosigné par le cinéaste et par Julien Sibony avec la participation de Natalie Carter, le scénario met en parallèle les parcours d’une jeune étudiante recrutée par la DGSE (Direction Générale de la Sécurité Extérieure) et d’un petit délinquant engagé par un réseau terroriste. Soldats d’une guerre sans merci menée au nom d’idéologies que tout oppose, ils partagent pourtant un destin identique comme l’explique le réalisateur : "celui de jeunes gens broyés par des machines de guerre qui les utilisent en les manipulant de A à Z". Une intrigue développée par Philippe Haïm (révélé en 1997 avec son premier long Barracuda) sur la base d’un travail de documentation très poussé et avec l’aide de nombreux spécialistes (un islamologue et docteur en psychologie clinique, une ancienne journaliste experte du monde arabe et musulman, deux ex-officiers du renseignement français, le rédacteur en chef des Cahiers d'Orient et un ancien capitaine à la Division Nationale Anti-Terroriste).

Fasciné par l’univers de l’espionnage, Philippe Haïm admet l’influence du cinéma américain et a évoqué parmi ses références Les Trois jours du Condor, Syriana et L'Espion qui venait du froid, mais aussi les films français Le Serpent d’Henri Verneuil, Le dossier 51 de Michel Deville et même La Sentinelle d’Arnaud Depleschin. "Pourquoi porter un regard critique sur le monde qui nous entoure serait l’apanage américain ? " a-t-il souligné. "Pourquoi cacher que nos services secrets, les administrations centrales de notre démocratie travaillent avec des méthodes la plupart du temps illégales ?".

Produit par Yves Marmion pour UGC YM, Secret Défense a bénéficié notamment de coproductions avec France 3 Cinéma et de France 2 Cinéma, ainsi que de préachats de Canal + et TPS Star. Les ventes internationales sont pilotées par UGC.

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.