email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

BERLINALE 2009 Special / Allemagne

Pink : l'indécise et ses trois prétendants

par 

Pink : l'indécise et ses trois prétendants

Pink [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, qui n'est pas le premier film où l'Allemand Rudolf Thome s'intéresse à la femme (après entre autres Paradiso: Seven Days with Seven Women, Venus Talking, Woman Driving, Man Sleeping...) et a été dévoilé aujourd'hui à la presse dans le cadre des projections spéciales du Festival de Berlin, se présente comme un conte des plus rafraîchissant.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Il était une fois une "sauvage poétesse punk" du nom de Pink (interprétée par l'ex Shooting Star révélée par Four Minutes [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
Hannah Herzsprung) qui s'habillait de noir malgré son gai pseudonyme, fuyait le contact tout en craignant plus que tout d'être seule, était à la fois pleine de colère et d'aspirations au bonheur dans le mariage et avait trois prétendants. La jeune femme, tout aussi capable de gribouillages furieux et spontanés que de "procédure et de logique", décide alors d'établir méthodiquement lequel de ces trois amants pourra devenir son mari.

Le premier qu'elle choisit (Guntram Brattia) est le plus passionné, mais aussi le plus dramatique. Le deuxième (Florian Panzner), plus paisible, n'est pas aussi discret qu'il le croit dans ses indiscrétions. Le troisième (Cornelius Schwalm), qui vit à la campagne et invente des chansonnettes tout le jour en accomplissant ses tâches quotidiennes, ne demande que d'accueillir cette fleur blessée dans son joli jardin.

Au fil du film, la jeune femme pleine de contradictions du début qui reconnaît elle-même que sa poésie, qui inspire tant ses admirateurs, n'exprime en fait "rien", fait tout un parcours. Au début, du brouhaha de ses désirs contrariés ne ressort finalement qu'une impression de vide ; elle qui prend le train de ville en ville pour des lectures et signatures de livres ne sait pas quelle est la bonne destination. Cependant, petit à petit, elle comprend que le bonheur est dans les choses simples et finit par trouver son paradis. Pink, dont l'héroïne est une jeune femme qui fait profession de noirceur, propose finalement une morale pleine d'optimisme.

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.