email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

IFFR 2020 / Bright Future


7 articles disponibles au total à partir du 04/12/2019. Dernier article publié le 06/02/2020.

Critique : The Painter and the Thief

Critique : The Painter and the Thief

Benjamin Ree a confectionné un film de cambriolage trompeur qui dépeint une amitié improbable en Norvège  

06/02/2020 | Sundance 2020 | Compétition World Cinema Documentary

Critique : Make Up

Critique : Make Up

Ce récit d'apprentissage teinté d'horreur par Claire Oakley est un premier long-métrage intrigant et atmosphérique  

05/02/2020 | IFFR 2020 | Bright Future

Critique : Merry Christmas, Yiwu

Critique : Merry Christmas, Yiwu

Mladen Kovačević trace un portrait fascinant de la ville chinoise de Yiwu, qui produit plus de deux tiers des décorations de Noêl du monde  

30/01/2020 | IFFR 2020 | Bright Future

Mladen Kovačević  • Réalisateur de Merry Christmas, Yiwu

Interview : Mladen Kovačević • Réalisateur de Merry Christmas, Yiwu

"Je voulais faire un film sur les complexités de la vraie Chine"

Nous avons discuté avec le réalisateur serbe Mladen Kovačević, qui présente le documentaire Merry Christmas, Yiwu en première mondiale dans la section Bright Future de Rotterdam  

28/01/2020 | IFFR 2020 | Bright Future

Critique : The Magic Mountain

Critique : The Magic Mountain

Ce film trop étiré par Eitan Efrat et Daniel Mann n'apporte rien de bien nouveau au concept de l'essai documentaire  

27/01/2020 | IFFR 2020 | Bright Future

Critique : L'Indomptable feu du printemps

Critique : L'Indomptable feu du printemps

Avec son premier long métrage de fiction, Lemohang Jeremiah Mosese signe une oeuvre inspirée et envoûtante aux confins du réalisme et du mythe, de l’ethnographie et l’onirisme  

27/01/2020 | Sundance 2020 | Compétition World Cinema Dramatic

Critique : My Morning Laughter

Critique : My Morning Laughter

Le premier long-métrage du réalisateur serbe Marko Djordjević est une oeuvre de réalisme psychologique très originale comprenant une scène qui est probablement la meilleure scène d'amour de l'année  

04/12/2019 | Films | Critiques | Serbie

Privacy Policy