email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

Flora Gomes - réalisateur de Nha Fala

Vidéo - Venice Film Festival 2002

Né à Cadique, Gomes est historiquement le second et le plus important réalisateur de Guinée-Bissau

play again
real (240x180) [752 kB]

Copiez et collez le code dans votre html pour intégrer cette vidéo, assurez-vous de bien créditer Cineuropa :


de Federico Greco

Né à Cadique, Gomes est, historiquement, le second et le plus important réalisateur de Guinée-Bissau. Nha Fala est son quatrième long-métrage.
Bien que très sollicité à l'étranger et malgré les difficultés du quotidien, Flora Gomes continue à vivre et à travailler dans son pays.


"La musique est le meilleur moyen d'expression que possèdent les Africains. Elle est présente au quotidien, annonce les bonnes et mauvaises nouvelles. On extériorise ses états d'âme avec elle."

"Manu Dibango est, à lui seul une anthologie de la musique africaine. Il est aussi l'un de mes musiciens préférés. Et puis, il y a cette rencontre entre un musicien et un cinéaste, qui partagent la même culture, le même souci pour l'avenir de notre continent."

"Fatou N'Diaye est une jeune franco-sénégalaise que j'ai découvert dans le téléfilm de Daniel Vigne, Fatou la Malienne. C'est une comédienne de grand talent. J'aime sa grande disponibilité, son intelligence, son engagement. Et c'est tout cela qui m'a poussé à lui proposer le rôle principal de mon film. Je ne le regrette pas."

"Le tournage s'est déroulé au Cap-Vert. Je suis de Guinée-Bissau et ces deux pays ont le même passé colonial et la même langue, le créole. C'est comme si j'étais chez moi. Mais, d'autre part, je suis un cinéaste qui ne veut pas s'enfermer dans son univers. Je trouve enrichissant de tourner ailleurs sur le continent que dans mon propre pays."

Privacy Policy