email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

Peter Mullan - réalisateur

Interview

Interview avec l'acteur, scénariste et réalisateur de succès à propos de son film The Magdalene Sisters

real (240x180) [969 kB]

Copiez et collez le code dans votre html pour intégrer cette vidéo :


de Federico Greco

Interview de Robin Gatto & Carol Shyman – Filmfestivals.com


Le film se base sur le documentaire Sex in a Cold Climate. Qu’est-ce que vous a inspiré ?
J’étais en train de passer d’un programme à l’autre dans ma cuisine et j’ai entendu la voix d’une femme qui à capturé mon attention. Elle disait : « On m’a jeté à la porte parce que j’étais trop mignonne». Ma première pensée a été « Qui peux chasser quelqu’un parce que elle mignonne? ». J’ai regardé ce qui se passait à la télévision et je suis resté sidéré, atterré et j’ai même pleuré.
Je me suis tout de suite souvenu d’une nonne pour qui j’ai travailler quand j’avais 17 ans. C’est la femme la plus cruelle que j’ai jamais rencontré. Les gens cruels arrive a être presque satisfaits de leurs méchanceté. Je me demande si maintenant ils comprennent d’avoir été si cruels ? ».

Vous avez eu une enfance assez difficile. En tant que fille vous aurez pu être envoyé dans un collège Magdalene ?
Très probablement. Je vivais en Ecosse et il y en avait beaucoup de ces collège. Quand je suis allé en Irlande avec mon frère pour faire le casting du film, je me suis dit que si on avait été irlandais avec les choses qu’on a fait on aurait été enfermé chez les ‘Christian Brothers’, l’équivalent masculin des collèges Magdalene. Je me souvient quand j’étais jeune mon père était vraiment cruel. C’était un alcoolique et très mauvais. Les vrais oppresseurs n’ont pas besoin d’un pistolet. Il leur suffit de te regarder. Tu peux être terrifié et en même temps attiré par celui qui abuse de toi. Ça peut être ton partenaire, ton père, ta mère, ton chef, ton professeur : les personnes cruelles savent que tu est à leur merci, il leur suffit d’appuyer sur le juste bouton et toi tu fait le reste.

Vous êtes un acteur, scénariste et un réalisateur de succès. Préférez vous une de ses aspect en particulier ?
Je voudrais chercher de faire les trois. Je ne pense pas qu’il soit plus important être derrière ou devant la caméra. Les deux rôles peuvent être en même temps bons ou mauvais.