La Passion Van Gogh (2016)
La Belle et la meute (2017)
The Square (2017)
Laissez bronzer les cadavres (2017)
Handia (2017)
Spoor (2017)
Corps et âme (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

email print share on facebook share on twitter share on google+

Dossier: Tendance du marché

Enquête FAPAV-Ipsos : 2 Italiens sur 5 piratent des films et des séries TV

par 

Enquête FAPAV-Ipsos : 2 Italiens sur 5 piratent des films et des séries TV

- La FAPAV – la Fédération italienne pour la protection des contenus audiovisuels et multimédias – a confié à la société Ipsos un travail de recherche spécifique qui, pour la première fois, comprend un échantillon représentatif très jeune (10-14 ans) pour ensuite analyser le segment adulte de la population (à partir de 15 ans).

La consommation illégale de contenu : le piratage numérique est en plein essor

Selon les statistiques les plus alarmantes, 39 % de la population a regardé un film, une série TV ou des programmes télévisés ou de divertissement de manière illégale au moins une fois en 2016. Au total, près de 669 millions d’actes de piratage auraient été commis.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Les films représentent le contenu piraté par le plus grand nombre de personnes : 33 % de la population adulte, avec plus de 370 millions d’actes de piratage (plus de la moitié du total des actes estimés). Le piratage de séries et de programmes télévisés a drastiquement augmenté : en 2010, cela représentait respectivement 13 % et 11 % de la population, aujourd’hui les chiffres sont passés à 22 % et 19 %.

Le piratage audiovisuel chez les jeunes de moins de 15 ans : un jeune sur deux regarde du contenu piraté

Si la proportion chez les adultes correspond à 39 % de la population ; chez les plus jeunes, le rapport est encore supérieur : un jeune entre 10 et 14 ans sur deux déclare avoir regardé au moins un film, une série ou un programme télévisé de manière illégale au cours des 12 derniers mois. Le téléchargement illégal de film représente également le pourcentage le plus élevé : 46 % de la population âgée de 10 à 14 ans (28 % pour les programmes TV et 25 % pour les séries).

Le profil des nouveaux pirates numériques

Le profil des personnes commettant des actes de téléchargements illégaux est bien déterminé : ce sont principalement des hommes (55 %) actifs (54 %) occupant des positions de direction ou d’indépendant et disposant d’un niveau d’éducation plus élevé en moyenne (62 % sont diplômés). Les pirates sont, en outre, plus jeunes que la moyenne italienne, notamment les pirates numériques qui semblent ‘’plus connectés et plus enclins aux technologies’’.

Les conséquences économiques sur le pays

Les conséquences du piratage de films et de séries sont estimées à 128 millions de bénéfices perdus en 2016, auxquelles s’ajoute le préjudice financier annuel porté à l’industrie de l’audiovisuel qui s’élève à près de 686 millions €. Les répercussions sur l’économie italienne sont de diverses natures : les bénéfices perdus pour les entreprises (y compris celles qui n’appartiennent pas au domaine de l’audiovisuel) sont estimés à 1,2 milliard €, ce qui implique une contraction du PIB de 427 millions € et une perte de 6 540 emplois.

 

dans ce dossier

Newsletter

Jihlava
Focal Production Value

Follow us on

facebook twitter rss