Corps et âme (2017)
La Belle et la meute (2017)
The Square (2017)
Laissez bronzer les cadavres (2017)
Handia (2017)
Valley of Shadows (2017)
Spoor (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

TORONTO 2017 Ouverture

email print share on facebook share on twitter share on google+

Borg/McEnroe : raviver la légende

par 

- TORONTO 2017 : Janus Metz passe du documentaire à la fiction pour revenir sur la légendaire rivalité tennistique entre Björn Borg et John McEnroe. Le film vient de faire l’ouverture du Festival de Toronto

Borg/McEnroe : raviver la légende
Shia LaBeouf dans Borg/McEnroe

Alors que le grand duel tennistique du moment se joue entre Roger Federer et Rafael Nadal, le Festival de Toronto vient de s’ouvrir sur le récit d’une rivalité désormais entrée dans la légende : celle entre Björn Borg et John McEnroe.

L’action de Borg/McEnroe [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, de Janus Metz, sur déploie sur toute la durée du Tournoi de Wimbledon 1980. Cette année-là, Borg cherchait à établir un nouveau record avec une cinquième victoire de suite, mais un jeune rival avait son mot à dire : McEnroe. Le film nous rappelle combien les médias se sont amusés à comparer les deux joueurs : Borg le champion de glace face au petit nouveau et ses crises de colère d’enfant gâté américain. C’est bien la personnalité des deux champions qui est au coeur du très beau film de Metz, un film qui devrait raviver la légende et éveiller l’intérêt d’une nouvelle génération de fans.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le scénario, composé par l’ancien journaliste sportif Ronnie Sandahl, se concentre plus sur la psychologie des deux hommes que sur leurs statistiques et leurs prouesses techniques, bien qu’on reçoive tout de même beaucoup d’informations concrètes, notamment dans les nombreux flashbacks. Cependant, l’aspect le plus remarquable du film est qu’il ne se contente pas de la thèse la plus répandue, selon laquelle McEnroe et Borg étaient de parfaits contraires (leur rivalité a même été nommée “feu contre glace”) : au lieu de cela, il suggère qu’ils étaient deux versants de la même médaille, et le fait si bien qu’on est tout à fait convaincu par ce nouvel argument. La thèse avancée est que les deux hommes sont pleins de rage mais que, quand McEnroe est un volcan en éruption, Borg contrôle ses émotions de manière à ce qu’elles restent enfouies, bouillantes mais enfouies.

Dans la mesure où les auteurs sont principalement scandinaves, on se concentre naturellement un peu plus sur Borg – qui est encore, à ce jour, le sportif suédois le plus connu, n’en déplaise à Zlatan Ibrahimović, après avoir été élu en 1980 parmi les hommes les plus connus de la planète. Sa popularité est manifeste dans une scène du début du film qui se passe à Monaco, et où l’on voit Borg échapper à des marées de fans hurlants en s’engouffrant dans un café sans prétention et en disant au serveur qu’il est électricien.

Cette scène est le premier signal que Borg est un être tourmenté intérieurement. Comme pourrait-il en aller autrement, quand il aimerait être n’importe qui d’autre que Borg ? Sa relation avec son manager et père (Stellan Skarsgård) est tendue, ses sponsors font pression sur l’aspect commercial de sa carrière et de surcroît, il va bientôt se marier avec la tenniswoman roumaine qu’il aime depuis l’enfance, Mariana Simionescu (Tuva Novotny), qui voudrait de son côté que Borg se dégage de sa camisole de force sportive et soit enfin libre.

Sverrir Gudnason, fascinant dans le rôle de Borg, nous livre une performance pleine de longs silences lourds de sens. De l’autre côté du filet se trouve l’acteur parfait pour le rôle de McEnroe : Shia LaBeouf, un comédien comme aucun autre qui fait de sa vie une exposition artistique et excelle sans conteste à jouer des stéréotypes qu’on lui associe.

Bien que les scènes de tennis aient été réalisées avec beaucoup de soin, pour qu’elles aient l’air authentiques (et le formidable tiebreak du quatrième set ne déçoit pas), c’est vraiment sur la psychologie des deux hommes que se penche Metz, nous livrant au passage un vrai champion parmi les films de sports.

Borg/McEnroe est une coproduction suédo-dano-tchéco-finlandaise qui a réuni les efforts de Svensk Filmindustri AB, Film i Väst, Sveriges Television AB - SVT, Yellow Film & TV - Filmiteollisuus Fine, Nordisk Film Production A/S et Sirena Film. Les ventes internationales du film sont assurées par Svensk Filmindustri International.

(Traduit de l'anglais)

Lire aussi

Astra
EPI Distribution
LIM
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss