La Belle et la meute (2017)
Corps et âme (2017)
Handia (2017)
Valley of Shadows (2017)
Laissez bronzer les cadavres (2017)
I Am Not a Witch (2017)
The Square (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

TORONTO 2017 Platform

email print share on facebook share on twitter share on google+

Euphoria : il n’existe pas de fin heureuse

par 

- TORONTO 2017 : Lisa Langseth signe sa troisième collaboration consécutive avec Alicia Vikander, un drame sensible mettant en scène Eva Green et Charlotte Rampling

Euphoria : il n’existe pas de fin heureuse
Eva Green et Alicia Vikander dans Euphoria

La réalisatrice et scénariste née à Stockholm Lisa Langseth et l’actrice Alicia Vikander originaire de Gothenburg forment l’un des duos suédois les plus brillants de ces dernières années grâce à une collaboration professionnelle commencée il y a sept ans. Pure [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 (2010), était leur première collaboration et leur premier long-métrage. Elles ont ensuite travaillé sur le second long-métrage de Langseth, Hotell [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 (2013). Depuis lors, Vikander a reçu un Academy Award pour The Danish Girl [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Paco Delgado
fiche film
]
 et a lancé sa propre compagnie de production, Vikarious. Le premier projet de sa nouvelle équipe est le troisième long-métrage de Langseth, Euphoria, qui marque également leur troisième collaboration consécutive. Le film participe à la section Platform du 42e Festival International du Film de Toronto.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Après un long moment d’absence, Émilie (Eva Green) retrouve sa petite sœur Ines (Vikander), une photographe qui vit à New York. Elles entreprennent un voyage en Europe au cours duquel elles vivront une série d’évènements inattendus. Émilie demandera à sa sœur de la rejoindre dans une maison isolée nichée au cœur de la forêt. À leur arrivée, elles seront accueillies par Marina (Charlotte Rampling), la responsable de l’établissement qui leur expliquera qu’il s’agit d’un endroit réservé à ceux qui souhaitent une fin de vie sereine. Ines est terrifiée lorsqu’elle apprend qu’Émilie est en phase terminale et qu’elle souhaite passer les derniers jours de sa vie en sa compagnie. Ces évènements mettront à nu la relation entre les deux sœurs.

Euphoria, écrit et réalisé par Langseth, est un drame délicat sur le thème extrêmement sensible de l’euthanasie volontaire, mais le film ne se limite pas à cet aspect. En effet, la réalisatrice explore plus profondément la relation entre les sœurs séparées depuis longtemps. Leurs personnalités très contrastées sont la preuve qu’elles appartiennent à des mondes différents. Émilie, introvertie, timide et presque victimisée, doit subir le caractère têtu d’Ines ainsi que son approche froide, cynique et rebelle par rapport à la vie et à ses proches. À mesure que les protagonistes surmontent leurs différences et s’ouvrent l’une à l’autre, leur relation provoquera des conflits en opposition avec l’endroit et la situation. Inévitablement, la narration évite d’affronter la cruauté d’une fin clinique et sans douleur et place la tentative de réconciliation entre les deux sœurs au centre de l’histoire.

Langseth, qui réalise son premier film en anglais, a sélectionné des actrices de haut niveau, qui ont le potentiel de transformer Euphoria en un drame tragique et existentiel avec la juste dose de conflit émotionnel intérieur. En outre, ses travaux précédents montrent qu’elle est capable de développer complètement ses personnages et d’aborder des thèmes complexes. En dépit de prémisses excellentes, le film n’atteint pas ses ambitions, car les personnages semblent souvent très schématiques et la narration peu convaincante ne permet pas de renforcer les émotions. Euphoria est un film parfaitement construit aux effets visuels séduisants et qui fonctionne sur papier ; mais il laisse l’arrière-goût amer d’une occasion manquée de devenir un chef d’œuvre dramatique suivant la tradition scandinave. Dans cette tentative, Langseth a le mérite d’aborder ce thème, mais l’incapacité d’Euphoria de répondre aux attentes que le film a créées sera sûrement critiqué.

Euphoria est une coproduction entre la Suède et l’Allemagne de Patrik AnderssonFrida Bargo (B-Reel), Alicia Vikander, Charles Collier (Vikarious) et Dancing Camel Films. La société britannique Great Point Media assure les ventes internationales du film.

(Traduit de l'anglais)

Lire aussi

Warsaw
EPI Distribution
LIM
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss